Réussir la photographie d’un ciel nocturne

Vous débutez en photographie ? Vous voulez réussir à faire quelques prises de vue de ciel nocturne ? Voici quelques conseils non-négligeables.

Choisir de faire des prises de vue en été

La période estivale est idéale pour essayer de photographier le ciel nocturne. Effectivement, durant cette saison, le ciel est souvent dégagé. On peut même rester dehors sans craindre l’hypothermie.

En plus de cela, cette période peut vous donner l’occasion d’apprécier la Voie lactée tout en découvrant certains évènements astronomiques comme la pluie d’étoiles filantes.

Réunir quelques conditions importantes

Pour réussir la photographie d’un ciel nocturne, vous devez réunir certaines conditions. Il faut, par exemple, éviter les pollutions lumineuses. Si vous habitez dans une grande ville, cette condition est difficile à remplir. Il en est de même si la lune est pleine.

À part cela, photographier le ciel en pleine nuit demande l’obscurité totale. Il est donc important de fuir la lumière de la ville. On peut alors déduire que pour une meilleure prise de vue d’un ciel nocturne, on doit s’offrir le calme à la campagne, mais aussi viser les nouvelles lunes.

Utiliser de bons matériels

La réussite d’une prise de vue du ciel nocturne peut aussi dépendre fortement des matériels utilisés. Ceux-ci doivent être de bonne qualité. En plus de l’appareil photo, utilisez un trépied orientable vers le haut. En outre, votre boîtier doit être doué aux hautes sensibilités (ISO). Le choix de l’objectif est aussi très important.

Utiliser les bonnes techniques de photographie

Pour photographier le ciel nocturne, il vous faut privilégier les temps de pose longs ainsi que les grandes ouvertures. Pour capter plus de lumière, il est indispensable d’ouvrir l’objectif au maximum.

Par ailleurs, en ce qui concerne la sensibilité, il vaut mieux avoir une valeur minimum de 1 600 ISO. Au-delà de cela, vous risquez de remarquer la présence de bruit.

You may also like...